Après la vaccination

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Mis à jour le

À partir de quand suis-je protégé(e) après l’administration d’un vaccin ?

Après une vaccination, l’organisme fabrique les anticorps spécifiques à la maladie. Ce processus, appelé séroconversion, est progressif.

Habituellement, la protection apportée par le vaccin contre une maladie est présente entre deux et trois semaines après la vaccination pour les vaccins nécessitant une seule injection comme la grippe, l’hépatite A ou la fièvre jaune.

Lorsqu’une vaccination exige 2 ou 3 doses, la protection apparaît dès la 1ère dose ; par contre, elle ne durera dans le temps que si toutes les doses sont administrées.

Ce délai nécessaire au vaccin pour être efficace doit être pris en compte en cas de voyage dans certains pays : Il est donc important, si vous partez à l’étranger, de vous informer et de consulter deux à trois mois avant votre départ votre médecin, pour faire le point sur les vaccinations à faire et être protégé lorsque vous partirez.

Publié le

Après une vaccination, quand dois-je m’inquiéter et appeler un médecin ?

Quelques heures après une vaccination, il est possible qu’une rougeur, une douleur ou un léger gonflement apparaisse à l’endroit où le vaccin a été injecté. Il est possible d’avoir un peu de fièvre, des maux de tête ou des courbatures. Un enfant en bas âge peut également avoir moins d’appétit que d’habitude, être un peu somnolent ou grognon. Ce sont des réactions très fréquentes et normales, qui ne durent pas plus de deux jours après la vaccination.

stéthoscope

Cependant, vous devez contacter votre médecin si, après avoir été vacciné, l’un de ces symptômes apparaît :

  • une forte fièvre (température supérieure à 39°C) ;
  • une éruption cutanée ;
  • votre bébé crie avec des pleurs inconsolables ou se montre anormalement ronchon pendant plus de 24 heures ;
  • la personne vaccinée est anormalement apathique ou endormie ;
  • une inflammation apparue au point d’injection persiste et s’aggrave.

Sauf très rares exceptions, ces symptômes ne sont pas en rapport avec le vaccin.

Publié le

Peut-on donner son sang après une vaccination ?

Si vous êtes vacciné contre l’une des maladies suivantes, vous ne pouvez pas donner votre sang pendant quatre semaines après la vaccination :

  • Hépatite B,
  • Oreillons,
  • Rougeole,
  • Rubéole,
  • ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole dans un même vaccin),
  • Tuberculose (BCG),
  • Varicelle,
  • Zona,
  • Fièvre jaune.

Si vous êtes vacciné contre d’autres maladies (par exemple : grippe, coqueluche, tétanos...), le don du sang est autorisé sauf si la vaccination a été réalisée alors que vous aviez été exposé à la maladie : dans ce cas, il faudra attendre le plus souvent une à plusieurs semaines pour pouvoir donner votre sang.

Si vous êtes vacciné depuis moins de deux ans contre l’hépatite B ou le tétanos, le don de votre sang est particulièrement intéressant pour fabriquer des produits qui peuvent aider des personnes malades. Les anticorps présents dans votre sang suite à une vaccination contre l’hépatite B ou le tétanos peuvent protéger des personnes qui ne sont pas ou ne peuvent pas se faire vacciner contre ces maladies. Par exemple, votre sang avec des anticorps contre le tétanos peut être donné à une personne non vaccinée qui souffre d’une blessure à risque : grâce à ce don du sang, cette personne sera protégée contre le tétanos. 

Dans tous les cas, pensez à informer les personnes en charge du don du sang de vos dernières vaccinations.

Pour en savoir plus :
Etablissement français du sang (EFS).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus