Dengue

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

La dengue est une maladie due à un virus qui est très présent dans les régions tropicales et subtropicales de la planète. Dans le monde chaque année, plus de 4 millions de cas sont recensés par l’OMS, et près de 500 000 personnes font une forme sévère de dengue. Des épidémies ont lieu régulièrement en Martinique, en Guadeloupe, à La Réunion et à Mayotte. Depuis 2010, on observe des cas de dengue en métropole chez des personnes n’ayant voyagé ni dans un département d’Outre-mer ni dans un autre pays que la France.
La dengue est une maladie due à un virus (arbovirus) de la même famille que celui de la fièvre jaune et de l’encéphalite japonaise ; ce virus a 4 sérotypes différents. La dengue est transmise par la piqûre de certains moustiques. Elle se présente essentiellement comme une grippe, qui peut cependant parfois entraîner des complications graves. La dengue touche les nourrissons, les enfants en bas âge et les adultes.

Les premiers signes de la maladie peuvent apparaître 4 à 7 jours après avoir été exposé au virus (quelques fois 3 à 14 jours) mais la plupart du temps, les infections par le virus de la dengue sont inapparentes.

Moustique

Les signes de la maladie sont le plus souvent une forte fièvre, accompagnée de maux de tête, de vomissements, de douleurs musculaires et articulaires, et parfois de douleurs derrière les yeux, d'une éruption cutanée vers le 5e jour des symptômes. L’évolution est en général favorable au bout de quelques jours.

Dans de rares cas, la dengue peut évoluer vers une forme sévère qui survient 2 à 7 jours après les premiers signes avec des douleurs abdominales, des vomissements persistants, des saignements, des troubles de la conscience. La dengue grave survient plus fréquemment chez des enfants de moins de 15 ans et chez les personnes ayant déjà été infectées.

Il existe quatre sérotypes du virus de la dengue. Une infection par un sérotype protège contre ce sérotype mais pas contre les autres. On peut donc faire une dengue plusieurs fois dans sa vie.
Une nouvelle infection par un sérotype différent du premier s’accompagne d’un risque plus important de développer une forme grave.

Il n’existe aucun médicament antiviral efficace contre la maladie. Les traitements visent uniquement à soulager les symptômes du malade lorsqu’ils sont présents et à stabiliser son état.

Les mesures de prévention individuelles ou collectives de lutte contre les moustiques sont donc essentielles à mettre en place : 

  • La prévention individuelle repose essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques : répulsifs en sprays ou crèmes, diffuseurs électriques, vêtements longs, moustiquaires. La protection des femmes enceintes et des très jeunes enfants doit être particulièrement renforcée.
  • La prévention communautaire est réalisée notamment par la destruction des gîtes larvaires potentiels autour des habitations (eau stagnante dans les soucoupes, gouttières, vases, seaux, détritus...) pour priver les moustiques des endroits où leurs larves peuvent se développer.

Le vaccin contre Dengue

Recommandations pour les voyageurs

Ce vaccin n’est pas recommandé pour les voyageurs

Recommandations particulières

Le vaccin est uniquement destiné à protéger les personnes vivant dans les zones où le virus existe et ayant déjà eu une dengue car elles sont plus à risque d’avoir des formes graves.

En 2019, la Haute Autorité de santé (HAS) a estimé que la vaccination par le vaccin Dengvaxia® pouvait être proposée en France uniquement aux personnes vivant dans les territoires français d'Amérique (Guadeloupe, Guyane et Martinique) et dont une infection antérieure par le virus de la dengue avait été prouvée par des examens biologiques.

Ainsi, le vaccin est indiqué dans la prévention de la dengue due aux sérotypes 1, 2, 3 et 4 du virus chez les personnes âgées de 9 à 45 ans ayant déjà été infectées par le virus de la dengue et vivant dans des zones d’endémie.

Schéma de vaccination

Le schéma vaccinal comporte 3 doses, espacées de 6 mois. Il faut donc 18 mois pour une vaccination complète.

Si une dose est retardée, il n’est pas nécessaire de tout recommencer mais les doses restantes devront être administrées aussitôt que possible. 

L’efficacité du vaccin contre la dengue varie selon les pays, notamment car il y a plusieurs sérotypes.

Un vaccin contre la dengue, le Dengvaxia® est actuellement autorisé dans plusieurs pays. La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le vaccin Dengvaxia® en décembre 2018.

Ce vaccin n’est pas disponible en France actuellement (métropole et outre-mer).

Les effets indésirables les plus fréquents sont une douleur au point d’injection, des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fièvre. Les allergies sont rares.

Il convient de se référer à la notice de ce vaccin, disponible sur le site de l’Agence européenne du médicament pour connaître l’ensemble des contre-indications et des effets indésirables.

Ce vaccin n’est pas disponible en France actuellement (métropole et outre-mer).

Il convient de se référer à la notice de ce vaccin, disponible sur le site de l’Agence européenne du médicament.