Pourquoi les vaccins sont-ils nécessaires pour l'entrée en collectivité ?

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Mis à jour le

Pansement

Les enfants les plus jeunes ne sont pas encore bien protégés contre les maladies : leur système immunitaire est fragile et a besoin d’être renforcé par la vaccination.

En commençant sa vie en collectivité, en crèche, à l’école, ou en centre de loisirs et de vacances, un enfant va côtoyer beaucoup d’autres enfants. La vaccination permet de le préserver d’un risque élevé de contracter de nombreuses maladies infectieuses très contagieuses, de protéger les autres enfants de la collectivité et de diminuer le risque d’épidémies.

Pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les infections à Haemophilus influenzae b, l’hépatite B, la méningite à méningocoque C, les infections à pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole est obligatoire (sauf contre-indication médicale reconnue) pour pouvoir être admis en crèche, à l'école, en garderie, en colonie de vacances ou toute autre collectivité d'enfants. Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018, la vaccination contre la diphtérie le tétanos et la poliomyélite est obligatoire à l’âge de 2, 4 et 11 mois.