tétanos

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

Le tétanos est une maladie encore présente partout dans le monde. En France, entre 2008 et 2011, 36 cas de tétanos ont été déclarés, tous chez des personnes dont la vaccination n’était pas à jour, et parmi lesquelles 11 sont décédées.

Le tétanos est une maladie aiguë grave, souvent mortelle en l’absence de prise en charge lourde (réanimation).

ustensile de jardinage

Elle est due à une toxine produite par une bactérie (Clostridium tetani) naturellement présente dans la terre. La contamination peut s’effectuer par n’importe quelle blessure, coupure ou plaie banale. Cette maladie n’est pas contagieuse.

Le tétanos se manifeste par des contractures musculaires intenses, des spasmes et des convulsions. L’atteinte des muscles respiratoires peut entraîner le décès par asphyxie. Le traitement repose sur des antibiotiques, l’administration d’antitoxine et les soins de réanimation.

Le tétanos généralisé est une maladie à déclaration obligatoire en France.

Le tétanos reste fréquent dans les pays en développement, en particulier chez les nouveau-nés à la suite d’une contamination lors d’un accouchement à domicile. Devenue exceptionnelle dans les pays industrialisés grâce à la vaccination, la maladie touche principalement les personnes âgées non ou mal vaccinées.

Le vaccin contre tétanos

N’importe qui peut contracter un tétanos ; tout le monde est donc concerné par cette vaccination tout au long de la vie. Cette maladie n’étant pas contagieuse, la protection par la vaccination est individuelle et dure au moins vingt ans jusqu’à 65 ans, moins longtemps au-delà. Il est donc indispensable de faire des injections de rappel tout au long de la vie (même si le vaccin n’est obligatoire que pour les nourrissons).

La maladie n’est pas immunisante c'est-à-dire que le fait de l’avoir eue ne permet pas au système immunitaire de développer des anticorps garantissant une protection contre cette maladie si le corps y était à nouveau exposé. La protection n’est réalisée que par la vaccination.

Le vaccin a également un intérêt en présence d’une blessure à haut risque de tétanos : chez les personnes non à jour de leur vaccination, une injection de vaccin et parfois d’immunoglobulines peuvent être réalisées.

Les personnes les moins bien vaccinées en France contre le tétanos sont les personnes âgées (en particulier les femmes qui ont moins bénéficié dans leur vie adulte de rappels, ne serait-ce qu’à l’occasion du service militaire) alors que les activités de jardinage sont très fréquentes dans cette population.

Recommandations générales

Chez les nourrissons, la vaccination contre le tétanos avec 2 doses dans la 1re année et 1 rappel à 11 mois sont obligatoires. Les rappels dans l’enfance, à l’adolescence et à l’âge adulte sont recommandés car tout aussi indispensables.

En milieu professionnel

La vaccination contre le tétanos et les rappels tous les dix ans sont obligatoires pour :

  • les militaires ;
  • les personnels des services de secours et d’incendie ;
  • les personnels d’établissements pénitentiaires ;
  • les personnels de services médico-sociaux prenant en charge des enfants ou des personnes âgées ;
  • les personnels d’entreprises funéraires ;
  • toutes les personnes qui, dans un établissement ou un organisme de prévention ou de soins, exercent une activité professionnelle les exposant à des risques de contamination.

N’hésitez pas à vous renseigner, selon votre situation, auprès de votre médecin traitant ou de votre médecin du travail.

Recommandations pour les voyageurs

Il est recommandé à tous les voyageurs de vérifier et mettre à jour si nécessaire leur vaccination contre le tétanos.

Schéma de vaccination

Nourrissons et enfants :

  • Primovaccination obligatoire à l’âge de 2 mois, 4 mois et 11 mois (3 doses)
  • Rappels recommandés à 6 ans et entre 11 et 13 ans

Adultes (20 à 65 ans) :

  • Rappel à 25 ans
  • Rappel à 45 ans

Seniors (à partir de 65 ans) :

  • Rappel à 65 ans, puis tous les dix ans.

La protection par la vaccination est très efficace, pratiquement de 100%, et dure au moins vingt ans jusqu’à l’âge de 65 ans, moins longtemps chez le sujet âgé, justifiant les rappels tous les dix ans à partir de 65 ans.

En 1945, soit cinq ans après le début de la vaccination, environ 1 000 décès par tétanos étaient déclarés ; en 1975, 369 cas et 171 décès étaient recensés et en 2013, 10 cas et 1 décès. Grâce à la vaccination, cette maladie a presque disparu en France, seuls persistent une dizaine de cas annuels chez des personnes le plus souvent âgées non vaccinés ou dont le dernier rappel est très ancien.

Les vaccins contre le tétanos actuellement disponibles sont des vaccins inactivés. Le vaccin est disponible individuellement (monovalent) ou combiné à d’autres vaccins :

Nom commercial*

Hexyon®
Infanrix Hexa®

Maladies
concernées

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, méningites à Haemophilus influenzae de type b, hépatite B

Type de vaccin Hexavalent
Pour qui ? Nourissons
Remboursement** Pris en charge à 65 % par l’assurance maladie**
Nom commercial*

Infanrix Quinta®
Pentavac®

Maladies
concernées

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, méningites à Haemophilus influenzae de type b

Type de vaccin Pentavalent
Pour qui ? Nourissons
Remboursement** Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**
Nom commercial*

Infanrix Tetra®

Maladies
concernées

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche

Type de vaccin Tétravalent
Pour qui ? Enfants
Remboursement** Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**
Nom commercial*

Tetravac-acellulaire®

Maladies
concernées

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche

Type de vaccin Tétravalent
Pour qui ? Nourrissons, enfants
Remboursement** Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**
Nom commercial*

Boostrixtetra®
Repevax®

Maladies
concernées

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche

Type de vaccin Tétravalent
Pour qui ? Adultes, adolescents, enfants
Remboursement** Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**
Nom commercial*

Revaxis®

Maladies
concernées

diphtérie, tétanos, poliomyélite

Type de vaccin Trivalent
Pour qui ? Adultes
Remboursement** Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**
Nom commercial*

Vaccin tétanique Pasteur®

Maladies
concernées

tétanos

Type de vaccin Monovalent
Pour qui ? Adulte
Remboursement** Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**
Nom
commercial*
Maladies
concernées
Type
de vaccin
Pour qui ? Remboursement

Hexyon®
Infanrix Hexa®

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, méningites à Haemophilus influenzae de type b, hépatite B

Hexavalent Nourissons Pris en charge à 65 % par l’assurance maladie**

Infanrix Quinta®
Pentavac®

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, méningites à Haemophilus influenzae de type b

Pentavalent Nourissons Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**

Infanrix Tetra®

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche

Tétravalent Enfants Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**

Tetravac-acellulaire®

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche

Tétravalent Nourrissons, enfants Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**

Boostrixtetra®
Repevax®

diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche

Tétravalent Adultes, adolescents, enfants Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**

Revaxis®

diphtérie, tétanos, poliomyélite

Trivalent Adultes Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**

Vaccin tétanique Pasteur®

tétanos

Monovalent Adulte Pris en charge à 65% par l’assurance maladie**

*Cliquer sur le nom du vaccin pour obtenir son prix et plus d’informations.
**Le montant restant est généralement remboursé par les complémentaires santé (mutuelles).

Il convient de se référer à la notice de ces vaccins, disponibles sur le site de la base de données publique des médicaments pour connaître l’ensemble des contre-indications.

Le vaccin ne doit pas être utilisé en cas :

  • d’allergie aux substances actives, à l’un des autres composants du vaccin, ou aux résidus à l’état de traces ;
  • de réaction allergique sévère ou de troubles neurologiques survenus après une précédente injection.

La vaccination doit être différée en cas de maladie aiguë avec fièvre.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Il convient de se référer à la notice de ces vaccins, disponibles sur le site de la base de données publique des médicaments pour connaître l’ensemble des effets indésirables.

Effets indésirables communs à tous les vaccins injectables :

  • Réaction au site d’injection telle que douleur, rougeur, gonflement : très fréquent (>10 cas sur 100 vaccinés).
  • Des effets généraux comme de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires : fréquent (1 à 10 cas sur 100 vaccinés).
  • Réaction allergique : très rare (1 cas sur 450 000 vaccinés).

Des réactions allergiques graves, bien que très rares, peuvent survenir après la vaccination. Si l’un des symptômes décrits ci-dessous apparaît, vous devez immédiatement contacter un médecin ou les urgences médicales :

  • une éruption cutanée pouvant s’accompagner de démangeaisons ou de bulles ;
  • un gonflement des yeux et du visage ;
  • une difficulté à respirer ou à avaler ;
  • une chute soudaine de la pression artérielle et une perte de connaissance.

En cas d’inquiétude après une vaccination, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Le vaccin contre le tétanos peut être prescrit par :

  • un médecin ;
  • une sage-femme pour les femmes, l’entourage des femmes enceintes et l’entourage du nouveau-né jusqu’à ses 8 semaines.

Le vaccin est pris en charge à 65% par l’assurance maladie. Le montant restant est généralement remboursé par les complémentaires santé (mutuelles).

Il est disponible en pharmacie et doit être conservé au réfrigérateur entre + 2°C et + 8°C. Il ne doit pas être congelé.

La vaccination contre la diphtérie peut être réalisée par un médecin, un infirmier (sur prescription médicale) ou une sage-femme en libéral, à l’hôpital ou en PMI (pour les enfants jusqu’à 6 ans). Elle peut également être réalisée dans un centre de vaccination public. Dans ce cas, la prescription, la délivrance du vaccin et la vaccination s’effectuent sur place.

L’injection du vaccin est prise en charge par l’assurance maladie et les complémentaires santé dans les conditions habituelles.

Il n’y a pas d’avance de frais dans les centres de vaccination publics et en PMI.

Le vaccin est administré par voie intramusculaire.

À savoir
Des difficultés d'approvisionnement sont actuellement rencontrées avec certains vaccins contenant la valence tétanos. Pour plus d'information, consultez la rubrique dédiée sur le site Internet de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).