Pourquoi y a-t-il des vaccins obligatoires et des vaccins recommandés ?

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Mis à jour le

La coexistence dans le calendrier vaccinal français de vaccins obligatoires et de vaccins recommandés est le reflet de l’histoire de la vaccination en France. Avant l’arrivée des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, ces maladies représentaient de véritables fléaux, responsables à elles trois de plusieurs milliers de décès d’enfants par an en France. L’État a décidé de les rendre obligatoires afin de s’assurer que tous les enfants puissent y avoir accès et être protégés.

Cependant, devant une couverture vaccinale insuffisante pour certaines vaccinations, la réapparition d’épidémies et à la suite des recommandations émises à l’issue de la concertation citoyenne organisée en 2016, le ministère de la Santé a recommandé, en juillet 2017, d’élargir l’obligation vaccinale à huit vaccins supplémentaires chez les bébés de moins de 2 ans (CoquelucheHaemophilus influenzae bHépatite B, Méningocoque CPneumocoqueRougeoleOreillonsRubéole).

Ces huit vaccins, dont bénéficiait déjà la grande majorité des enfants, sont obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, en plus des trois vaccins qui étaient déjà obligatoires depuis de plusieurs années (DiphtérieTétanosPoliomyélite).

pots vaccins

Pour en savoir plus :
Site de la concertation citoyenne