Personne vivant avec le VIH

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) prend pour cible le système immunitaire qu’il détruit progressivement. Si l’infection évolue longtemps sans traitement, les personnes n’ont presque plus de défenses : c’est le stade appelé sida. Si on atteint le stade sida, le risque d’infection par d’autres microbes est très élevé. Les traitements actuels permettent de ne jamais atteindre le stade sida, ou bien de retrouver des défenses immunitaires protectrices si l’on est dépisté tardivement.

Actuellement, on recommande de vacciner toutes les personnes vivant avec le VIH de la même manière, quel que soit le stade de l’infection. On recommande, en plus des vaccins habituels de la population adulte (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, méningocoque de type C jusqu’à l’âge de 24 ans), les vaccins contre le pneumocoque, la grippe, l’hépatite B, et (pour les garçons et les filles jusqu’à 19 ans) les infections à Papillomavirus humains (HPV).

Les vaccins vivants atténués (rougeole, fièvre jaune, varicelle, etc.) peuvent être réalisés si nécessaire, lorsque les défenses immunitaires sont bonnes.

Chez l’enfant

Chez l’enfant présentant une infection par le VIH, les recommandations varient en fonction de son âge et des vaccinations déjà reçues. Il est conseillé de se rapprocher de son médecin traitant ou du médecin spécialiste prenant en charge l’enfant.

Pour l’entourage

Il est important que les personnes de l’entourage proche d’un patient (enfant ou adulte) présentant une infection par le VIH soient vaccinées contre la grippe chaque année, afin de ne pas lui transmettre l’infection.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus