Prescription et administration d’un vaccin

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Mis à jour le

Qui peut me prescrire un vaccin ?

Les vaccins peuvent être prescrits par :

  •  un médecin (médecin généraliste, spécialiste, médecin du travail), en ville ou à l’hôpital ;
  •  une sage-femme peut également prescrire certains vaccins pour :
    • une femme dans le cadre du suivi gynécologique et de contraception ;
    • une femme ayant un projet de grossesse, une femme enceinte ou une femme venant d’accoucher ;
    • le nouveau-né et l’entourage du nouveau-né (toute personne vivant avec lui sous le même toit) jusqu’à ses 2 mois.

Mis à jour le

Où se faire vacciner ?

Vous pouvez vous faire vacciner ou faire vacciner votre enfant :

  • chez un médecin libéral dans un cabinet de ville ;
  • dans un centre de vaccinations (renseignez-vous auprès de votre mairie) ;
  • dans une PMI, pour les enfants jusqu’à 6 ans ;
  • chez un infirmier libéral, avec l’ordonnance du médecin ;
  • chez une sage-femme pour les femmes dans le cadre du suivi gynécologique et de contraception, la future maman, la femme venant d’accoucher, le nourrisson et son entourage (pour certains vaccins) ;
  • dans un centre de vaccinations internationales habilité pour les vaccinations obligatoires ou recommandées pour les voyages à l’étranger ;
  • au service de médecine du travail (pour certains vaccins) ;
  • dans un service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS) (pour certains vaccins) ;
  • dans un Centre gratuit d’information de dépistage et de diagnostic (CeGIDD), un centre de planification familiale, un centre d’examens de santé, pour certains vaccins ;
  • dans certaines circonstances, les vaccins peuvent être administrés dans le cadre du service de santé scolaire.

Mis à jour le

Qui peut vacciner ?

Une vaccination peut être réalisée par :

  • un médecin (médecin généraliste ou spécialiste, médecin du travail) exerçant en ville ou dans des établissements de soins publics ou privés ; 
  • un(e) infirmier(e), uniquement avec une prescription d’un médecin ou d’une sage-femme. Toutefois, un(e) infirmier(e) peut vacciner contre la grippe, sans prescription médicale, toutes les personnes majeures pour laquelle la vaccination antigrippale est recommandée ; 
  • une sage-femme chez :
    • toute femme dans le cadre du suivi gynécologique et de contraception, une femme ayant un projet de grossesse, une femme enceinte ou une femme venant d’accoucher pour la plupart des vaccins recommandés ;
    • les nouveau-nés pour certains vaccins et l’entourage du nourrisson, c’est-à-dire toute personne vivant avec lui sous le même toit, jusqu’aux 2 mois de l’enfant.

Dans le cadre d’une expérimentation en Auvergne-Rhône-Alpes et en Nouvelle-Aquitaine, débutée en 2017, les pharmaciens volontaires peuvent vacciner contre la grippe tous les adultes de plus de 18 ans.
En 2018/2019, les Hauts-de-France et l'Occitanie s'ajoutent aux 2 régions pratiquant déjà cette expérimentation.