Comment se déroule l’administration d’un vaccin ?

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Mis à jour le

Avant de vacciner, un certain nombre de points sont vérifiés par le vaccinateur :

La préparation du vaccin

  • Le vaccinateur vérifie que le vaccin a été conservé dans de bonnes conditions (entre 2°C et 8°C) et sa date de péremption.
  • Les seringues contenant des vaccins sont généralement pré-remplies, leur préparation est facilitée par des présentations « prêtes à emploi ». 
  • Pendant que le vaccin est préparé, on s’installe sur une chaise, un fauteuil, un endroit qui permet de se décontracter sans inquiétude. Si on préfère, on peut s’allonger.

À quel endroit du corps est fait le vaccin ?

Les vaccins ne sont jamais faits dans la fesse : les douleurs passagères liées à l’injection pourraient être gênantes.

Main et seringue dans le bras

En règle générale, au niveau de l’épaule (muscle deltoïdien). C’est la voie privilégiée chez les adultes.

nourrisson avec 1 vaccin

Chez les nourrissons avant l’âge de la marche, au niveau de la cuisse.

Comment est injecté le vaccin ?

Une désinfection locale est toujours pratiquée.

Le mode d’injection varie selon le type de vaccin :

La grande majorité des vaccins sont inactivés (absence de particule vivante) et sont injectés par voie intramusculaire profonde.

Les vaccins vivants atténués sont injectées par voie sous-cutanée.

Seul le BCG (vaccin contre la tuberculose) est injecté par voie intradermique. Une petite papule se forme : c’est normal.

Dès le retrait de l’aiguille, c’est terminé !

La vaccination sera notée dans le carnet de santé ou le carnet de vaccination : la date, le nom du vaccin et le numéro de lot.

Aussitôt après la vaccination

Attendre un peu, le temps de vérifier qu’aucune gêne particulière n’est ressentie.

Dans de très rares cas, une allergie à l’un des composants du vaccin peut survenir ; il est pour cette raison conseillé de rester sur le lieu de la vaccination durant 20 mn, afin de signaler une éventuelle réaction :

  • démangeaisons cutanées, plaques d’urticaire ;
  • gêne respiratoire, manque de souffle, toux ;
  • maux de ventre, nausées ;
  • étourdissement, palpitations.

Si l’un de ces symptômes apparaissait, il faut le signaler ; un traitement pour arrêter la réaction allergique sera immédiatement entrepris.

Comment ne pas avoir mal ?

Il est inutile de prendre du paracétamol (médicament antidouleur) avant la vaccination. L’injection est très rapide, on ne sent la piqûre que quelques secondes. Plusieurs méthodes peuvent être proposées pour diminuer les risques de douleurs liées à l’injection :

  • se détendre, ne pas se crisper. Avant tout faire confiance au vaccinateur ;
  • il est possible d’appliquer localement au préalable (1 h avant l’injection) un patch anesthésiant qui réduit la douleur liée à la pénétration de l’aiguille ;
  • inspirer calmement et profondément au moment de la piqûre ;
  • d’autres méthodes peuvent être utilisées au moment de la piqûre par le vaccinateur, au cas par cas (tapotement, froid…)

Conseils pour un enfant

  • Informer l’enfant, un peu avant la vaccination, de façon naturelle, sans dramatiser ni surprotéger.
  • Après l’injection du vaccin, félicitez l’enfant pour son courage.

Conseils pour un nourrisson

  • Le rassurer en lui parlant doucement, sans manifester d’appréhension. Le tenir assis sur ses genoux ou le porter dans les bras le mettra en confiance.
  • Si le nourrisson est allaité, le mettre au sein.
  • Si le nourrisson ne peut être mis au sein, lui faire boire une solution sucrée au moins 2 mn avant l’injection du vaccin.
  • D’autres méthodes peuvent être utilisées : doudou, distraction, jouet, musique…

Au retour à la maison

Les impressions que l’on peut ressentir après un vaccin dépendent du type de vaccin injecté ; on recommande de ne pas utiliser l’épaule de façon intense (sport, etc.) dans les heures suivant l’injection. Dans de rares cas, un traitement contre la douleur pourra être proposé.

N’hésitez pas à contacter le centre qui a réalisé la vaccination ou votre médecin si vous avez besoin d’un conseil ou si survient un événement inattendu et dont vous pensez qu’il peut être attribué à la vaccination.

L’info accessible :
Vous pouvez retrouver des conseils en LSF sur le site de Santé publique France, dans la vidéo "La vaccination, c'est quoi ?"

Sur le même sujet :
Mon enfant va être vacciné, comment le préparer ?
Qui peut vacciner ?
Est-il possible de faire plusieurs vaccins en même temps ?